La Blogothèque

Au Revoir Simone

En ce dimanche après-midi à New York, planté au beau milieu de l’été, on a la tête qui tourne sous les propositions musicales – notamment entre le Summer Stage gratuit de Central Park qui accueille Dj Spooky, Talvin Singh et Prefuse73, et la McCarren Park Pool du quartier de Williamsburgh à Brooklyn, vieille piscine municipale déglinguée, grand bassin peu profond et vidé pour l’occasion – toute une série de concerts sous le soleil plombant du mois d’août, pour la plupart gratuits. Pour la plupart, mais quand il s’agit de dépenser 40 dollars pour aller voir les Yeah Yeah Yeahs se faire mettre une tannée par Sonic Youth le soir précédent, je déclare forfait.

Aujourd’hui à McCarren, l’affiche se compose de Beirut et Deerhoof. Plutôt alléchant, mais je me suis engagé avec Rod Sherwood, le producteur des filles d’Au Revoir Simone, à les filmer aujourd’hui. Elles sont en studio, elles finissent leur nouvel album, plutôt très attendu après leur premier essai ‘Verses Of Comfort, Assurance & Salvation’ sorti en début d’année 2006 et très bien accueilli par la critique et la faune branchée de Brooklyn.

Lorsque je pénètre dans leur studio (à quelques blocs à peine du parc et de sa piscine, puisque TOUT est à Williamsburgh), je les trouve toutes les trois assises par terre, répétant quelques morceaux, dans une ambiance très légère, mélange de travail appliqué et de rires enfantins. Heather, Annie et Erika sont trois jeunes filles vraiment charmantes, plutôt très jolies, qui semblent sourire à chaque phrase que l’on prononce, et dont on se demande si elles nous ont écouté ou si elles avaient la tête ailleurs.

#23.1 – STAY GOLDEN

Réal : Vincent Moon

Tourné à NY, 2006

Après quelques échanges d’idées (ou de non idées, j’arrive à l’arraché sans avoir rien prévu, comme d’habitude et ça peut surprendre certains musiciens aguerris), on sort dans la rue, chaque fille son synthé sous le bras. On se dirige vers Bedford Avenue, actuellement la rue la plus branchée de tout New York, endroit joli et détestable et seul endroit de la ville où les New-Yorkais arrivent à se montrer désagréables et snobs. Mais endroit de passage obligé, et cadre amusant pour Stay Golden , ce joli morceau qui clôture leur album. Sur le coup, j’étais persuadé qu’elles venaient de jouer Through the backyards… , chanson magique au dessus du reste de leur discographie pour l’instant très limitée, mais non, c’était pas celui là, dommage.

On s’est ensuite baladés tranquillement pendant une petite heure, on est allé se poser dans le parc à côté des terrains de base-ball pour jouer un morceau, bon, pas terrible terrible, et on est ensuite revenu vers Bedford Avenue pour passer à SoundFix, LE magasin de musique du coin. En fond passait la musique des trois filles, comme un signe – elles font vraiment de la “music from brooklyn” quoi, gare aux clichés tout de même…

#23.2 – NIGHT MAJESTIC

Réal : Vincent Moon

Tourné à NY, 2006

On s’est alors décidé à aller jouer un ptit morceau accoudé au bar de l’arrière salle, le Fix Café, qui accueille de temps à autres des musiciens pour des concerts intimistes. Night Majestic , c’était le joli titre du morceau, qu’elles terminent avec des rires, comme toujours. C’était un petit moment avec Au Revoir Simone, c’était léger comme il faut, sans prétention aucune. Parfois, on en aimerait quand même juste un peu.

J’ai réussi à finir à temps pour aller à la McCarren Park Pool. Beirut fut un peu léger et encombré par un son pourri, mais Deerhoof, devant 6000 personnes, quelle furie et quelle radicalité… Même Sufjan et Bryce étaient captivés, c’est dire. Bryce qui me dira plus tard, alors qu’il n’avait pas bougé un orteil de tout le show, ‘that was the best concert i’ve seen in 5 years’. Alors l’année prochaine, les Au Revoir Simone dans la piscine? Elles iront bien avec le soleil.

Les Au Revoir Simone joueront le jeudi 9 novembre à la Boule Noire, dans le cadre du Festival des Inrocks