La Blogothèque
Concerts à emporter
#12

The Kooks

#12.1 – OOH LA

Réal : Vincent Moon

Tourné à Paris, 2006


Tout commence par une invitation et un certain scepticisme. Les Kooks, groupe anglais efficace et très en vue, seraient d’accord pour faire un Concert à emporter peu avant leur prestation à la Maroquinerie. Pourquoi pas ? Mais les Kooks, c’est encore un groupe à guitare, un groupe de pop, nous avons peur de ne pas pouvoir en tirer grand chose. Le contact insiste, ils ont 19 ans, ils sont fous, ça peut être bien. Nous nous laissons convaincre, mais je ne pourrai pas y être, Vincent Moon ira seul et j’écris donc aujourd’hui le premier texte sur un Concert à emporter auquel je n’étais pas.

La nuit venue, j’attends des nouvelles de Vincent Moon. Rien. Etrange. Même silence le lendemain matin, jusqu’à ce que vers midi, un mail arrive : “Les Kooks, je sais pas, ils sont fous”. Un mail à la fois enthousiaste et dépassé, écrit par quelqu’un qui semble ne pas avoir encore réalisé ce qu’il a vécu. Je regarde donc la vidéo, intrigué… Je suis d’abord déçu, rien ne me semble original. Mais cela monte en puissance, et arrive un truc dont personne ne m’avait parlé, un final en feu d’artifice qui me donne encore des frissons aujourd’hui, après une dizaine de visionnages. Je n’avais pas même imaginé que cela se produise. Le chanteur non plus visiblement.

Alors oui, après ça, les autres vidéos du groupe sembleront un peu fade. Nous vous en offrons tout de même une seconde. La reprise du Crazy de Gnarls Barkley. Juste pour le plaisir.

#12.2 – CRAZY (GNARLS BARKLEY COVER)

Réal : Vincent Moon

Tourné à Paris, 2006

Bonnes vacances. On va se reposer un peu.

—-

Somebody proposed us to shoot a ‘take away show’ with the english band The Kooks. We accepted after our contact told us many times that they were young (19 y.o/) and crazy. They were. Vincent Moon went to film them, I couldn’t. But I can tell you that it was a huge moment. At first it doesn’t look that crazy. Just wait for the end. I still shiver when I watch it.