La Blogothèque

Jeanette

Si les blogs MP3 servent vraiment à lancer les modes, alors j’aimerais que cet été soit celui de la réhabilitation de Jeanette . Oui, Jeanette, l’immortelle interprète de Por Que Te Vas , mais dont la carrière est trop souvent résumée à celle d’une étoile filante alors que plein d’autres tubes dorment encore dans les sillons de vinyles non réédités, encore un peu trouvables mais déjà ardemment recherchés (le dernier que j’ai vu passer est parti à plus de 200 euros sur Ebay).

Jeanette ne doit pas uniquement son succès au film de Carlos Saura « Cria Cuervos », même si c’est lui qui a lancé sa carrière internationale. A seulement 15 ans, elle fait partie du groupe Pic-Nic qui décroche quelques numéros un en Espagne avant de se séparer assez vite. Elle retrouvera cependant le sommet des charts en solo dès 1971 grâce au 45 tours Soy Rebelde . Trois ans plus tard, elle enregistre Porque Te Vas spécialement pour le film de Saura qui ne verra le jour sur les écrans qu’en 1976, après la chute de Franco (qui l’avait censuré). Et c’est dans la foulée du succès européen du 45 tours que Polydor, qui le distribue, fait enregistrer à Jeanette plusieurs titres en français, adaptés par Claude Lemesle (auteur fétiche de Claude Dassin, Reggiani… et Carlos !) et dont certains sont orchestrés par André Popp. Deux 33 tours sont publiés, reprenant à la fois des succès en espagnol que les titres en question, mais ils ont du mal à imposer leur interprète sur le marché français. Ils disparaissent de la circulation jusqu’à ce que Tricatel ait la bonne idée d’en ressusciter deux extraits sur la compilation consacrée à André Popp parue en 2001.

Jeanette a continué à enregistrer des disques tout au long des années 80 sur lesquels son charme de lolita est émoussé par des orchestrations synthétiques. Sur les pochettes, elle apparaît grossièrement maquillée : elle n’est plus la Claudine Longet de Barcelone. Paradoxalement, c’est la seule période qui jusqu’à présent ait été compilée en CD, et c’est peu de dire que c’est la moins intéressante. Il y aurait pourtant de quoi faire une excellente sélection en réunissant les meilleurs titres des deux albums français ; malheureusement, même les japonais n’y ont pas encore pensé.

Très peu d’infos circulent sur elle : mis à part une page très imcomplète en espagnol, j’ai du puiser les miennes sur le forum de Bide-et-Musique (!!). Jeanette Dimech est née en 1951 à Londres et a grandi en Californie, ce qui explique l’étrangeté de son accent espagnol. Mariée en 1971 avec un Hongrois, elle a baptisé ses deux enfants Blythe et Naim. Elle est probablement grand-mère aujourd’hui, ce qui explique qu’elle ait d’autres chats à fouetter que de se battre pour la republication de 33 tours qui ont 30 ans cette année. Et pourtant…

Trois extraits pour vous inciter à passer les dépôts-ventes au peigne fin : la version française de Porque Te Vas , l’irrésistible Il me plaît bien ton frère et le non moins craquant Oye Papa, Oye Mama .