La Blogothèque

Tim Maia Racional

Un jour de 1974, Tim Maia , le Soul brother number one du Brésil, pète les plombs et abandonne tous ses biens, la boisson, la drogue, la raison pour suivre les préceptes de l'”Univers en désenchantement” (‘Universo em Desencanto’), une secte qui lui promet, entre autres, la rencontre avec les extraterrestres. Lui le rebelle, le sauvage, le rocker, se fait le docile apprenti de la « culture rationnelle » (« Rational Culture »). Il repeint tout en blanc, se débarrasse du superflu et scrute le ciel à la recherche de soucoupes volantes, un des innombrables volume de ‘Universo em desencanto’ à la main.

Tim Maia est un musicien de premier ordre, celui par qui la soul américaine est arrivée au Brésil, l’initiateur du mouvement Soul Brasileiro. Tout naturellement, sa conversion nouvelle envahit sa musique et les chansons de ‘Racional Vol. 1′ et ‘Racional Vol. 2′ qui sortent en 74 et 75 sur son propre label, Seroma sont truffées de références à la doctrine de la secte tandis que les pochettes s’ornent des illustrations simplistes de ‘Universo em desencanto’.

Mais synthétiser en paroles la pensée de la « culture rationnelle » n’empêche pas de le faire sur le groove. Tim Maia est « soul ». Ses louanges à la « culture rationnelle », il les délivre sur des funks épurés, des grooves félins sans une once de gras. Tim Maia concentre tout sur le message, oublie les fioritures qui datent la musique et créé ce funk près de l’os aujourd’hui si recherché, brésilien dans l’âme, américain dans le son, entre [Parliament -> http://www.allmusic.com/cg/amg.dll?p=amg&sql=11:4ucyxdgbjol7~T1] (et Stevie Wonder , Curtis Mayfield ) et esprit du samba.

Car les disques sont devenus mythiques. Une fois sa courte (6 mois) lune de miel terminée avec la culture rationnelle, Tim Maia décida d’enterrer les témoignages musicaux de ses errements mystiques. Il n’en parla que très peu, plus embarrassé que flatté par leur statut grandissant de disques cultes du funk brésilien. Mort en 1998, il n’aura pas vu le moelleux Caminho do Bem tiré de Racional Vol. 2 refaire surface dans la BO de La Cité de Dieu , ni entendu son Rational Culture samplé par le rappeur carioca Marcelo D2 . Aujourd’hui, David Bowie chercherait à rééditer en CD ces deux volumes toujours uniquement disponibles en édition pirate ou sous leur format original, en vinyle, à des prix en accord avec leur rareté et leur excellence.

En attendant, vous pouvez toujours découvrir quelques extraits de ces deux disques. Ici bien sûr, avec trois morceaux du Volume 1 tout fraîchement encodés ; le brûlant Bom senso , le gospel aussi bon que court You don’t know what I know et un extrait de Rational Culture , hymne hypnotique d’anthologie de 12 minutes sur le volume 1; mais aussi chez L’Affreux Thom dont le dernier post ‘Brasil’ était consacré à la même période de Tim Maia . Vous y trouverez Imunização racional (Que beleza) , Camino do bem et Ela e partiu . Que du bonheur.