La Blogothèque

Crise de croissance

On dit souvent que sur Internet, les choses vont vite. Nous le savions, mais nous n’imaginions pas que tout bougerait à une telle allure. Après huit mois d’existence, voilà la Blogothèque appelée à évoluer, à faire d’un pas un chemin qui aurait demandé une longue randonnée à la presse traditionnelle.

Il faut attendre au moins un an ou deux avant d’évoluer, nous disions-nous. Seulement voilà : on ne veut pas rater le train en marche. D’autres sont déjà accrochés. Il y a les risques grandissants d’un côté. Les sollicitations de l’autre. La volonté de vous offrir mieux sans devenir de grands bandits…

Ayant connu durant ces huits mois une extension régulière et continue de son audience, la Blogothèque est aujourd’hui à la croisée de deux chemins. Soit nous continuons sur notre lancée et prenons le risque de ne jamais toucher que des convaincus et de ne pouvoir réellement faire la promotion des artistes que nous aimons, soit nous faisons le pas d’une professionalisation de la Blogothèque, et donc de son installation comme source de revenus pour ses membres, ce qui passe par une collaboration plus étroite avec les maisons de disques. Après de longues discussions en interne, et en réponse à quelques sollicitations, nous avons choisi cette deuxième option.

Nous restons bien évidemment farouchement attachés à nos libertés de ton, de goût ou de pensée et aucun des changements qui s’annoncent ne devraient les remettre en cause, mais il nous semble important que le spectre des musiques couvertes par la Blogo s’étende de telle sorte que les articles consacré aux artistes les plus connus puissent diriger nos lecteurs vers ceux qui le sont moins. Pourquoi décider qu’un amateur de grandes voix canadiennes ne pourra jamais aimer le rock indépendant de Montréal ? Pour encourager ces croisements, une nouvelle rubrique consacrée à la chanson française et pour laquelle une grande maison de disques, très présente sur cette scène et forte d’une exposition télévisuelle non négligeable, nous a assuré de son soutien est donc en projet. Afin de pouvoir mener à bien ce partenariat, nous avons exigé de pouvoir vous offrir ces morceaux. Il nous a cependant fallu céder sur un point. Ils seront encodés en WMA, un format protégé contre la copie pirate.

Nous vous tiendrons bien évidemment informés de toutes ces modifications lorsqu’elles surviendront. Après tout, nous faisons tout cela pour toi, lecteur.

L’équipe de la Blogothèque.