La Blogothèque

Une musique douce

En ce moment, je suis un peu dans les biberons, les pleurs et les câlins (et les couches !), alors j’écoute essentiellement une musique douce (ce qui ne me change pas beaucoup !) dont j’espère qu’elle lui caressera les oreilles. Evidemment, pour lui, rien ne remplace une voix proche. Alors je fredonne, hésitant, les quelques chansons qui suivent. Et s’il ferme les yeux en souriant aux anges, alors …


The Beach Boys – Meant for you

Peut-être la plus courte des chansons des Beach Boys , à peine 30 secondes, en ouverture de Friends , l’album préféré de Brian Wilson . Enfin abandonné par son obsession de la compétition (avec Phil Spector, avec les Beatles), il goûtait les joies d’une musique sans enjeu pour un album modeste mais aussi empreint de beauté que ses chefs d’oeuvre Pet Sounds et Smile . Wake the world , Friends , Passing by , Busy doin’ nothing donnaient l’image d’un Brian Wilson apaisé, réconcilié avec lui-même et avec le groupe, acceptant de créer sans tension. L’album a donc un côté relax, léger, et complètement hors du coup, hier (on était en 68), comme aujourd’hui. Sa musicalité s’exprime dans chaque note et dans la magie intemporelle de Meant for you , petit bout d’enfance que je ne peux pas fredonner sans avoir la gorge qui se noue. Allez savoir pourquoi.


—-

[The Beach Boys – You still believe in me -> http://www.c-jamaispareil.com/The Beach Boys – You still believe in me.mp3]

Contrairement à ce que disent les commentaires sur Amazon, tout le monde ne sait pas combien les Beach Boys est un groupe intéressant. Comme si leur image ringarde et rétrograde, incarnée à la perfection par un Mike Love (not war) se moquant des changements de rythme de Good Vibration dans le Live in London, devait à jamais soustraire au grand public les beautés de leur répertoire. Il y a donc bien une fracture. D’un côté, un disque, Pet Sounds , qui reçoit les honneurs d’un coffret 4 CDs entièrement consacré à son enregistrement, de l’autre des compilations qui s’entassent avec I get around en accroche à la télé. Que faire ? Prendre une émission en otage et passer les quatre disques d’affilée (avec la version mono ET la version stéréo) ? Ou alors faire comme moi, commencer dès le plus jeune age, et faire passer la version vocale de Pet Sounds pour un disque de berceuses.


—-

Caetano Veloso – Lua e estrela

Sur le disque où je l’ai découverte, cette chanson était couplée avec O Leãozinho , un classique de Caetano Veloso. La succession des deux chanson agissait un peu comme une lame Gilette (qui a versé son obole à cette chronique), la première m’attendrissait, la deuxième m’achevait. Il n’était pas rare que je devienne alors très, très ému. Lua e estrela est une chanson de Vinicius Cantuaria , à l’époque batteur dans le groupe de Caetanao Veloso. Il a par la suite poursuivi une carrière solo à la guitare, à la mesure du raffinement de Lua e estrela . Caetano susurre délicatement, les chœurs semblent tenus par des anges, les arrangements illuminent la mélodie : si il ne dort pas avec ça.